Voir son profil
Caroline

Caroline a posté

Question sur la scolarité (redoublement)

Bonjour,

Mon fils né en juin 2012 est atteint de troubles envahissant du développement (diagnostic posé à 3 ans).

Il est actuellement scolarisé en moyenne section de maternelle avec une AVS (12h et bientôt 15h). Il est suivi au CMPP : 1 séance d'ortophonie et 1 séance de psychomotricité + 1 séances de psychomotricité en libéral.

Il est très heureux à l'école.

Lors de la dernière équipe de suivi de scolarisation, il a été conseillé un redoublement pour mon fils.

Je m'interroge sur l'opportunité de ce redoublement.

En effet, mon fils est en retard au niveau du langage : langage fonctionnel atteint mais il ne répond pas encore aux questions ouvertes, ne pose pas de questions, n'exprime pas ses sentiments. C'est avant tout un langage utilitaire...

De plus, il est en retard au niveau du graphisme, il n'a accepté de tenir un crayon qu'en avril 2016. Maintenant, il accepte et essaie de dessiner des bonhommes...mais ca ne ressemble pas à grand chose.

En revanche, il a une excellente mémoire visuelle...Il sait lire les chiffres, les nombres et reconnait toutes les lettres de l'alphabet. Aucun problème pour compter et dénombrer.

Il progresse bien mais à un autre rythme que les enfants de sa classe...

Il ne reçoit pas pour lui-même une consigne collective (donc a besoin absolument d'une AVS).

Mais depuis 2 mois, il reste de plus en plus dans le groupe-classe pour les rituels, les chansons, pour faire la ronde, se tenir en rang en donnant la main, ce qui n'était pas le cas avant.

Le redoublement est-il une bonne idée ?

En effet, je me dis que d'ici le CP, qu'il redouble ou non, il a le temps de progresser au niveau du langage et du graphisme...

De plus, il a des atouts avec sa très bonne mémoire visuelle...

Qu'en pensez-vous ?

Merci d'avance pour vos réponses



    Bonjour.

    Je suis père d’un enfant autiste de 10 ans, enseignant en CE1 à l’Education Nationale, co-créateur du site Yorino et formé par Lydie Laurent et le réseau epsilonàlécole.

    Je m’interroge sur le bien fondé de cette proposition de maintien en MS. Franchement…..quel en est l’intérêt ? Et surtout pour en faire quoi ? Avec quel projet ? Quels objectifs ?

    Concernant les maintiens, je pense que pour les enfants autistes, il ne faut pas griller ses munitions. Il faut garder la possibilité d’utiliser cette éventualité pour le CP ou le CE1. L’apprentissage de la lecture est un apprentissage très lourd pour ces enfants-là, qui demande plus de temps.

    La liste des compétences acquises par votre fils que vous citez (lire des chiffres, des nombres, des lettres de l’alphabet…) est assez impressionnante. Donc pourquoi le maintenir ? En plus…..il a déjà une AVS. Il faut réellement que l’Education Nationale comprenne que les enfants autistes seront toujours en décalage, et qu’il ne faut pas attendre d’eux les mêmes choses que les enfants neurotypiques.

    Mon fils, qui est actuellement en CE2, ne reconnaissait aucun chiffre, presque aucune lettre à la fin de la GS, il ne savait pas dénombrer. Il ne peut toujours pas écrire graphiquement. C’est pour cela que j’ai conçu l’alphabet mobile Yorino : pour qu’il puisse produire des mots, des phrases sans savoir écrire avec un stylo. On a adapté son travail avec des outils particuliers (Montessori), des méthodes particulières (basées sur la technologie ABA) pour viser des objectifs qui lui sont propres. Maintenant, il sait lire, écrire (sans stylo;)), reconnait les nombres jusqu’à 1 000, et sait faire plein d’autres choses encore.

    Ce qui est important, ce sont les méthodes et les outils.

    De toutes façons, sachez que c’est vous qui choisirez si votre fils doit redoubler ou non.

Close

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer votre message ?

Oui Annuler